PivoineetCie05covergoodPivoineetCie05covergood

actualités

  septembre 2020…La rentrée

Moment tant attendu : la rentrée...Ma RENTREE

Après 2 mois de fermeture mais pas d’inactivité, l’atelier Pivoine & Cie fait sa rentrée.

Depuis quelques semaines j’ai finalisé le planning des cours pour les prochains mois, prévu 2 nouveaux objets en tissu à réaliser. Et toujours un parcours 4 cours pour celles qui démarrent la couture et un parcours 6 cours pour celles qui ont déjà dompté la machine à coudre et qui veulent passer à l’étape supérieure en réalisant un vêtement.

Une fois le planning posé, la mise en ligne sur mon site faite, les inscriptions des futures élèves finalisées (et oui! Début d’année déjà bien remplie) il m’a fallu refaire mon stock de tissu. Il avait sérieusement diminué pendant la période du confinement.
Je suis donc partie un après-midi au Marché Saint Pierre pour avoir un vrai choix de tissu afin de pouvoir contenter les goûts variés et éclectiques de mes futures élèves.

De retour à l’atelier, j’ai tout lavé, séché, repassé et rangé dans mon armoire à tissu.
Il ne me restait plus qu’à préparer les coupes de tissu pour les premiers cours, imprimer les cahiers explicatifs que je donne aux élèves à la fin du cours et j’étais prête pour la reprise.

Reprise qui a eu lieu jeudi dernier, le 17 septembre, avec un cours un peu spécial.
Un groupe de 4 amies dont je vous ai déjà parlé qui vient une fois par mois depuis 3 ans pour leur cours de couture chez Pivoine & Cie. Elles ont leur habitude, elles sont à l’atelier un peu comme chez elles. Nous reprenons la réalisation du haut Trésor de Super Bison, travail commencé en février dernier et arrêté pour cause de confinement et incompatibilité d’emploi du temps pour retrouver des dates avant le départ en vacances de chacune.

Vendredi retour à la maison de quartier Joséphine Baker de Taverny, j’y ai retrouvé avec plaisir une partie du groupe de l’an dernier. Reprise en douceur pour ces dames que je n’avais pas vu depuis mars dernier.
Et samedi et dimanche reprise des cours à l’atelier.

Belle rentrée même si cette année on a la contrainte du port du masque, d’une certain distance à garder entre nous et surtout il me faut tout désinfecter après chaque cours.
Mais le temps du cours n’en demeure pas moins un super moment.

Bienvenue à l'atelier Pivoine & Cie

 

  juillet 2019

Retour d'expérience 

J’ai profité de ma pause estivale pour faire le marché d’Etel non pas en tant que cliente mais cette fois en tant que commerçante.
Etel ville contigüe à mon coin de paradis où un marché a lieu tous les mardis matin. C’est un marché où se mêlent maraichers, primeurs et commerçants en tous genres, du maillot de bain au robot à légumes en passant par le caramel au beurre salé et les robes de plage. Alors pourquoi ne pas essayer.

Pour l’occasion, j’ai cousu un stock de porte-monnaie, sacs à maillot, pochettes, sets de table et lingettes lavables pour se démaquiller.
J’ai investi dans une nouvelle table pliante, un diable pour tout transporter. J’ai fait ma demande auprès de la mairie d’Etel et hop c’est parti : 1ère date le mardi 16 juillet.

Lever à 5h45. Rendez-vous à 7h à l’entrée d’Etel pour distribution de tickets par ordre d’arrivée puis à nouveau rendez-vous à la mairie pour attribution des emplacements en fonction des places libres. C’est un régime particulier pour ceux qui comme moi ne font pas le marché toute l’année.

Une fois ma place attribuée, retour à ma voiture pour charger sur mon diable tout mon matériel. Arrivée à mon emplacement, installation de mon stand, petit stand je n’ai besoin que de 1m20. Facile à caser entre un étal de primeurs et un vendeur de chapeaux.

9 heures : 1ère pause bien méritée : une tasse de thé (très organisée j’ai pensé au thermos) et une brioche pour recharger les batteries. Je n’ai pas vraiment l’habitude de me lever aussi tôt.

Salutations et discussions avec mes voisins commerçants (est ce que les affaires marchent bien ? est ce qu’il y a des emplacements mieux que d’autres sur le marché ? Est-ce que vous venez tous les ans ? …). Je me suis fait une copine qui vend des bandeaux serre tête qu’elle réalise elle-même.

ET c’est là que tout commence…on attends le ou la cliente. Pas facile de capter le ou la touriste. Elle s’arrête (c’est plus souvent une femme qu’un homme), regarde, touche pose quelques questions : « C’est fait main? ça sert à quoi? Ha très joli. » et repart ou fait l’achat d’une de mes réalisations.

Les lingettes lavables ont un grand succès. Il est vrai qu’elles sont bien, très jolies et colorées et que c’est super pratique. Je les ai faites en éponge coton bio d’un côté et j’ai utilisé mes chutes de tissu pour l’autre côté.

Et la matinée passe, le soleil est de la partie. Heureusement que j’ai pensé à la crème solaire.

13 heures fin du marché. On remballe. Au final quelques ventes, une nouvelle copine, une chouette expérience à renouveler.  La semaine prochaine si le temps est favorable.

Si vous passez dans le Morbihan, faites un crochet par le marché d’Etel, rue de la Libération le mardi matin de 8h à 13h.

Je vous y attends.

 

devoirs de vacances : juillet 2018

Comment réutiliser un sac de riz ?

Depuis 15 jours j’ai rejoint mes quartiers d’été pour un mois et demi.
J’ai chargé dans le coffre de ma voiture :  machine à coudre, tissu, sacs de riz vides, nécessaire de coupe et couture et bien sur une valise pleine d’effets personnel et une pile de  livres.

6 heures de route plus tard, me voici arrivée à Erdeven, mon petit coin de paradis breton.

Après quelques jours de vraie détente et de repos, j’ai repris mes activités de couturière.

Je prépare mon stock pour les ventes de Noël. C’est loin me direz-vous. C’est vrai. Mais durant l’année entre la préparation des cours, la réalisation de commandes en décor d’ameublement, les questions administratives liées à ma micro entreprise, la recherche de nouveaux clients, la gestion de mon site…Bref je ne trouve pas toujours le temps pour me consacrer à la réalisation de mes objets.

J’ai commencé par la fabrication des pochettes en sac de riz.

D’abord ces sacs de riz que j’utilise il a fallu que je les trouve. Pas facile. Au début j’ai cherché sur internet mais là, problème il me fallait en commander 1 000. Pivoine & Cie n’est pas une multinationale qui fabrique à la chaîne. Donc 1 000 c’était un peu trop.

J’ai donc prospecté auprès des quelques restaurants chinois autour de chez moi. Après plusieurs refus, trop compliqué pour certains de me mettre de côté des sacs vides, j’ai finalement réussi à trouver une personne dans un restaurant à Montigny Beauchamp, ville proche de chez moi, qui a accepté. Je lui échange des sacs de riz vides contre une pochette en sac de riz de ma fabrication. Elle est ravie et moi aussi. J'aime l'idée de donner une seconde vie à ces sacs de riz.

Ces sacs de riz en premier je les ouvre pour les avoir bien à plat, je les lave avec une éponge humide et en fonction des dessins et inscriptions je trace mes futures trousses et pochettes.

Une fois coupée, je monte la fermeture Eclair, je couds les trois côtés, je retourne (opération délicate et difficile car c’est une matière qui ne se laisse pas faire). Et pour finir j’accroche au curseur de la fermeture un petit lien pour en faciliter l’ouverture et la fermeture.

Et voilà c’est fini. C’est un objet original, pratique. On peut y ranger toutes sortes de choses : crayons, lunettes, nécessaire de première urgence comme des médicaments, pansements, pince à épiler, élastiques.... Elles ont beaucoup de succès sur ma boutique Etsy.

Demain je m’attaque aux porte-monnaie en tissu africain et en tissu cambodgien.

A suivre...

 

journée couture : le 8 juin 2018

Réalisation d'une tunique d'après un patron Burda

Arielle, Catherine,  Marie-Christine et Pili : Elles sont quatre qui se connaissent depuis 30 ans.
Elles sont arrivées en octobre dernier à l’atelier Pivoine & Cie pour prendre un cours de couture de 3 heures et depuis elles viennent une fois par mois. D’un cours à l’autre nous choisissons ensemble un objet en tissu qu’elles feront la fois d’après. Depuis octobre elles ont réalisé un pot en tissu, une pochette doublée fermée par un ruban, un tote bag, une pochette zippée et doublée, une housse de coussin passepoilée, un set de table et un sac doublé à coulisse. A chaque objet est lié une nouvelle technique d’apprentissage qui leur permet ainsi d’acquérir de solides bases en couture.

Pour finir cette année de cours, nous avons planifié une journée couture au cours de laquelle elles ont réalisé une tunique. Elles ont apporté le tissu et j’ai fourni à chacune un patron adapté à leurs mensurations d’après un patron de chez Burda.

De 9h30 à 18h elles ont confectionné leur tunique de A à Z : pose des différentes pièces du patron sur le tissu d'après un plan de coupe défini, report sur le tissu, ajout de la valeur de couture, découpe du tissu, réalisation des différentes étapes de montage, essayage final et rectifications si nécessaires.
Bien sûr il y a eu aussi la pause café, la pause déjeuner et la pause thé pour faire de cette journée un vrai moment de plaisir.

Sacré défi car aucune d’entre elles ne s’étaient jamais lancées dans la réalisation d’un vêtement. Elles s’en sont remarquablement sorties. Bravo les filles….

Et l'année prochaine on fait quoi?

-

juin 2018

Pivoine & Cie exporte à l’internationale

Surprise. Ce matin en ouvrant ma boite mail, je découvre un message d’Etsy m’annonçant que j’ai fait une vente. Super. La journée commence bien. Etsy est un site de vente en ligne pour le fait main, créé pour les gens du monde entier qui veulent proposer leurs propres créations.
Cette vente n’est certes pas la première, mais cela me fait toujours autant plaisir. Ça me booste, ça me donne la pêche.

Je me suis inscrite sur Etsy au moment de la création de ma micro entreprise pour permettre à tous et toutes de pouvoir acheter en ligne mes cours de couture et les objets en tissu que je réalise, ce que ne me permet pas mon site !

Bref je disais donc une vente : un pot en tissu que j’ai emballé dans du papier de soie, mis dans une enveloppe bulle et hop à la Poste.  Et quel n’est pas mon étonnement quand je vois que mon acheteuse habite outre atlantique…à Las Vegas. Et oui. Las Vegas, la plus grande ville du Nevada, la ville du jeu... 

En plus ce n’est pas la première fois, j’ai déjà eu une acheteuse de Denver, capitale du Colorado. La classe !! Ce coup-là, c’était deux trousses en sac de riz recyclé.

Vendre outre atlantique, je trouve cela fou. Savoir que mes objets vont trouver leur place « over the sea ». C’est le bon côté de la mondialisation.

A quand la prochaine vente?

-

sac doublé à coulisse

sac à coulisse, sac à malice...

Pour les cours de couture des mois de mai et juin, je me suis mise en recherche de nouvelles réalisations. Inspirée par les beaux jours qui ne vont pas tarder à pointer leurs nez, j’ai pensé qu’un sac doublé à coulisse serait une bonne idée. Il y aura aussi un sac à tarte et un sac polochon mais je vous en parlerai une autre fois.

Pourquoi un sac à coulisse ?
Le sac doublé à coulisse est utile à tous les âges et pour une multitude d’occasions : le doudou du petit dernier pour aller chez la nounou, les baskets du plus grand pour le cours de gym, le nécessaire de toilette pour partir en week-end, les affaires de piscine (en le doublant avec un tissu enduit), les culottes et chaussettes que l’on ne retrouve jamais au fond de sa valise….

Comment coudre un sac à coulisse ?
La technique est relativement simple. Deux rectangles de tissu, un pour l’extérieur et un pour la doublure, qui sont cousus séparément tout en laissant une ouverture pour glisser en fin de montage la cordelette qui servira de coulisse.  Les positionner l’un dans l’autre et faire une piqure pour maintenir les deux parties du sac. On retourne le tout, deux surpiqures dans le haut du sac, une cordelette passée dans la glissière prévue à cet effet et hop le tour est joué. Vous voici avec un sac à coulisse, sac à malice.

Et puis une fois que l’on a compris la technique de réalisation du sac doublé à coulisse, on peut en créer tout un tas de différentes couleur, matière, grandeur, étanche, pas étanche, version fille ou version garçon. C’est ça qu’est chouette !

Pourquoi pas vous ?
Venez réaliser votre sac à coulisse les samedi 12 et mercredi 30 mai, les mercredi 20 et dimanche 24 juin de 15h à 18h. Je propose ce cours de couture pour des débutant-e-s niveau 1 et 2  

Réservez vite votre cours

-

pourquoi apprendre à coudre?

parce que...

Parce qu’on en a envie. Parce que c’est l‘occasion de faire une pause dans sa journée….déjà bien remplie. Parce que c’est dans l’air du temps. Parce que sa meilleure amie s’y est mis et que ça a changé sa vie. Parce que faire de la couture c’est créer de ses mains un objet ou un vêtement qui sera unique.
Chacune a sa raison un jour de décider d’apprendre à coudre.

Mais une chose dont je suis sûre, c’est que c’est un réel plaisir, une grande satisfaction, une victoire (oui n’ayons pas peur des mots…une victoire) quand on décide de s’y mettre pour la première fois.

Pour preuve, la satisfaction et le sourire de mes élèves quand au bout de 3 heures de cours de couture, elles brandissent fièrement la housse de coussin qu’elles viennent de coudre.

Autant vous dire que de mon côté, en tant que prof je ne suis pas peu fière de vous avoir accompagner pour vos premiers pas en couture, de vous avoir transmis ma passion, de vous ouvrir les portes de cet univers du fait main, de ce monde de tissu, fil, boutons, fermetures à glissière, passepoil, paillettes…aux possibilités infinies.

Mais attention, parce qu’une fois que l’on commence, cela peut vite devenir une addiction.
Mais celle-là, elle est à consommer sans modération !

Bienvenue à votre premier cours de couture chez Pivoine & Cie.

-

cours de couture 2018

changement !

Cet automne je pensais pouvoir mettre en ligne les dates de cours pour les mois de janvier et février 2018 vers la mi-décembre. Mais entre octobre et décembre il s’est passé tellement de choses et comme les journées ne font que 24 heures, que finalement ce sera pour début janvier.

Ce que je peux déjà vous dire c’est que les cours reprendront aux alentours du 20 janvier.
Grand changement pour 2018, je vais proposer en plus des cours de couture découverte pour les novices, 3 niveaux de cours progressifs pour débutants. Le cours découverte reste une première approche de la couture où vous apprendrez à utiliser une machine à coudre. Et grâce aux 3 autres niveaux pour débutants vous pourrez acquérir de solides bases en couture et vous lancer sans problème dans la pose d’une fermeture à glissière ou la pose d’un passepoil.

Bien sur les cours thématiques pour des couturières de niveau intermédiaires sont toujours proposés.

Le principe quelque que soit le cours que vous choisirez sera toujours de réaliser un objet en tissu au bout des 3 heures de cours dans la convivialité et le plaisir de coudre.

Bonne fin d'année.

-

novembre 2017

mieux qu'un feu dans la cheminée !

Voici venus les premiers frimas, les premières gelées, on ressort gants et bonnets.
On fait du feu dans la cheminée et on passe le week-end au chaud : lecture, thé et gâteau sont à l’honneur.
Ou alors (comme certaine), on organise un après-midi couture entre copines et copains et ça c’est chouette et ça réchauffe !

C’était samedi dernier, le 11 novembre, triste samedi d’automne, la pluie tombe depuis le matin. J’ai rendez-vous à 14h à Frémainville dans le Vexin pour un cours à domicile chez Sophie. Elle a réuni quatre ami-e-s, une qui comme Sophie a déjà utilisé une machine à coudre et trois autres (un couple et leur fille de 13 ans) pour qui c’est la première fois.
On s’est mis d’accord sur l’objet à réaliser : pochette doublée et zippée et un sac fourre tout ( tote bag) pour les trois débutants.

J’ai mis dans ma voiture (heureusement, j’ai un break) trois machines à coudre, des tissus, des patrons et tout le nécessaire au bon déroulement de l’atelier. 35 minutes de route à travers la campagne et me voilà arrivée devant une ancienne ferme magnifique où Sophie m’accueille.

Le cours aura lieu dans une petite pièce de la maison : elle a tout prévu, C’est parfait !
15h : ses ami-e-s arrivent. Présentation, installation et hop c’est parti pour 3h de cours.

Quel après-midi intense, chaleureux et productif! Chacun-e était très fièr-e de sa réalisation et moi j’étais très contente d’avoir pu une fois de plus partager le plaisir de coudre et de pouvoir réaliser un objet par soi-même. 

Merci à Sophie d’avoir rendu possible l’atelier.

-

septembre 2017

oui, même pour les nulles !

J’espère que l’été fut bon, doux et ressourçant. Prêt à repartir pour une nouvelle année, nouvelle rentrée.

De mon côté ce fut un été plein d’imprévus et moins productif qu’il aurait dû. Tant pis

Mais depuis je me rattrape. Je tracte et je tracte et je tracte : préparation de la rentrée oblige.

J’ai distribué sur le marché dimanche matin à Taverny. Une dame m’a pris un tract, l’air un peu dubitatif. Me souriant elle m’a dit « même pour les nulles ? », « Oui même pour les nulles car, lui ai-je répondu, il n’y a pas de nulles, juste des personnes qui ne savent pas. »

Alors Oui !! j’accepte toutes les nulles au cours de couture découverte… et je vous promets qu’au sortir de ce 1er cours vous ne direz plus « je suis nulle » mais « c’est super la couture, j’ai réussi à faire une housse de coussin…je ne m’en serai  jamais crue capable »

Osez en cette nouvelle rentrée !

-

fin juillet 2017

Ça y est c’est parti !

Pivoine & Cie Atelier de Couture situé à Taverny (95) démarre. Enfin pas tout de suite il vous faudra attendre encore 2 petits mois pour participer à un atelier de couture. Mais vous pouvez déjà vous inscrire en cliquant ici. Apprendre à coudre est une bonne idée pour commencer la rentrée.

Et puis cela vous laisse le temps de visiter mon site !

De mon côté je vais profiter du mois d’Aout pour finir d’installer mon atelier, en faire un endroit convivial et accueillant, prévoir une grande table de travail, organiser le coin machines à coudre. Bref, encore un peu de travail pour que tout soit parfait !

Je vais en profiter aussi pour créer des nouveaux sacs, pochettes et coussins. Des piles de tissus attendent patiemment dans mon armoire que je les transforme, les coupe, les couse. Tout sera en vente dès septembre dans la boutique.

Bel été et vivement la rentrée !!!